Changer c'est vivre

AddThis Social Bookmark Button

04 04 10 LLEH Changer c est vivreArticle de la LLEH du 10/04/2004

« Il était une fois un pianiste qui vendit son Steinway de concert et se mit à voyager à travers le monde avant d’ouvrir une galerie d’art contemporain. Après avoir sacrifié sa jeunesse à entraîner ses doigts sur le clavier, chaque soir, de ville en ville, il ravissait les oreilles et les cœurs de son public. Puis, un soir, alors qu’il était au sommet de son art, son désir de jouer le quitta. Grippes à répétitions, crampes et malaises divers trahirent une tension qu’il feignit d’ignorer. Jusqu’au jour où un accident de voiture le contraint à plusieurs mois d’immobilité. Il ressentit alors comme un soulagement. Une permission de s’écouter. Le conflit interne qui l’habitait n’était sans doute pas étranger à la survenue de son accident. De manière surprenante, il n’avait pas ressenti la moindre joie lorsque le chirurgien lui avait annoncé que ses mains avaient été épargnées. Il fallait bien qu’il se l’avoue : il souhaitait en finir avec la trahison de lui-même, il voulait voyager, connaître la liberté et laisser s’exprimer son être le plus profond. Remis de ses blessures, il se mit à parcourir le monde pour, un jour, s’installer, à Sienne, en Italie. Après des années de voyage au cœur de lui-même, il avait compris que, si l’art était indispensable à sa vie, il ne voulait pas « faire l’artiste ». Il souhaitait « être un artiste » et réaliser ce qu’il y a de plus noble et de plus douloureux pour un créateur : détruire les solutions trouvées pour en découvrir d’autres plus exigeantes. Le pianiste était devenu l’auteur de la plus magistrale des œuvres d’art : sa propre vie. »

 

Visualisez l'article complet (pdf)

Mon nouveau livre


Vidéo à la une

ARTE - Thema - Comment être acteur de son bien-être?